Comme une cathédrale

Comme une cathédrale

Comme une cathédrale

Enfin le ciel se dit-elle.

Enfin la nuit, la chaleur du jour, la neige de l’hiver.

Enfin les saisons à ciel ouvert.

Enfin Les oiseaux sur les poutres, leur chant à l’heure des vêpres, à l’heure de la messe.

Enfin le vent pour aérer, pour envoler les prières sans barrières vers les étoiles.

Enfin les étoiles filantes

Ce contenu a été publié dans Mes nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *