Autour de la maison

Autour de la maison je m’émerveille


Au cœur des bouquets géants de cosmos roses et blancs, vibrent les abeilles aux reflets de miel
Les zinnias voisins de discrets soucis hésitent entre discipline et légèreté

Le sapin né en Ardèche s’arrondit autour de deux branches centrales. Le plus âgé né ici, s’approche du ciel tellement il a grandi.

Le noisetier s’épanouit, enrichit son ombre,
m’invite à éclaircir le poids de ses branches pour le dessiner en un immense parasol.

L’herbe verte et tendre se laisse arracher et toujours revient me narguer là où elle n’est pas désirée

Les feuilles des agapanthes profitent de l’été indien qui m’oblige à les arroser.
Le plumbago d’Arcachon termine sa floraison bleu pervenche


Dans son pot tressé de lierre, la lavande domine le muret de la terrasse. Surprenante, je la complimente pour la joie de ses tiges nouvelles.

Autour de la maison je m’émerveille

Ce contenu a été publié dans Mes nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.