Parenthèse

Un carnet, des couleurs, le vent tourne les pages du paysage, les horizons vont et viennent, les crocus d’automne nous surprennent par centaines, le banc est attaché avec  une grosse chaîne au grand sapin vert en plein courant d’air. Le serpolet chante son parfum. L’écureuil grignote les petites poires tombées du vieux poirier devant le chalet. A l’intérieur le gros poêle canadien diffuse sa chaleur.  L’odeur des bûches nous promène en hiver. Dans la vallée, au bout de la route toute en lacets il y a l’histoire, le présent, le passé. Les châteaux les passants, les marchés, les grottes et les villages. On visite, on regarde, on écrit, on photographie, on s’enrichit, on s’agrandit.

Ce contenu a été publié dans Mes nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Parenthèse

  1. Dany dit :

    Bravo Marie et merci de nous faire partager ta passion,
    À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *