Autour du monde

Mercedi 9 Janvier 2013

Le point sur la navigation

Très beau temps

Mer calme

Nous avons retardé nos montres d’1 heure. Durant la nuit aux environs de 3 h du matin nous avons passé le méridien de Greeenwich avec une latitude de 38 15 N. Passant ainsi de l’hémisphère oriental à l’hémisphère occidental de la planète. Vers 6h30 nous avons doublé le cap de Palos, en laissant sur notre droite son phare, précieuse pointe de référence pour les navigateurs qui peuvent observer sa caractéristique signalisation à une distance de 23 miles nautiques (plus ou moins 42 Km). La navigation se poursuit le long de la côte orientale espagnole jusqu’à doubler le Capo de Gata vers 12 h 20 environ.

Puis avec une route ouest sud ouest nous nous dirigerons vers les Colonnes d’Hercule où dans l’antiquité on pensait que c ‘était là où finissait le monde. Vers 20 h 30 environs nous transiterons au sud l’imposant rocher de Gibraltar dénommé aussi la Pointe de l’Europe. Illuminé de puissants projecteurs, il officialisera notre sortie de la mer méditerranée. Nous commencerons le transit du détroit de Gibraltard En grande partie de sa longueur, il est délimité au nord par 34 miles nautiques de côtes espagnoles qui s’étendent entre le Cap Trafalgar et la pointe de l’Europe, tandis qu’au sud des côtes marocaines entre le Cap Spartel et la Pointe Almina, le Détroit a son amplitude minimale de 7,5 miles nautiques entre l’Ile de Tarifa et la pointe Ciris. Son transit suggestif durera 1 heure et demie.

Tard dans la soirée, nous laisserons le vieux continent derrière nous, et nous commencerons la navigation océanique dans les eux de l’Océan Atlantique avec une route occidentale en direction de Funchal.

Vendredi 11 janvier 2013

Après 2 jours de mer nous avons aperçu dès les premières lueurs de l’aube la charmante île de Madère et sa plus grande ville portugaise Funchal d’environ 104 000 habitants. C’est une ville moderne située dans une zone unique, où la formation géologique crée un amphithéâtre naturel qui entoure la ville entière, partant du port et arrivant jusqu’à 1200 mètres de ses points les plus élevés. Au XVIème siècle, Funchal était un important point d’approche pour les navires qui allaient vers les Indes ainsi que le nouveau monde et était connue pour la richesse de ses marchands.

Le temps est magnifique et les côtes se dessinent sur un fond de ciel élégamment bleu.

Après le départ ce soir à 18 h nous commencerons notre traversée océanique en direction des Iles du soleil des Caraïbes. 

 merci à mes lecteurs. La connexion en mer n’est pas toujours facile. Dès que possible je vous joindrai quelques photos.

Ce contenu a été publié dans Mes nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Autour du monde

Les commentaires sont fermés.